Accueil > APPRENDRE > SVT et environnement

Comment l’abeille fabrique du miel

L’abeille appartient à la grande famille des Apoïdes, dont les membres ont pour caractéristiques communes de posséder : une longue langue pour recueillir le nectar et un astucieux système pour entreposer le pollen sur les pattes arrières et d’être poilus. De ce pollen naitra le miel récolté par l’apiculteur.

Comment l’abeille récolte le nectar des fleurs ?

À télécharger : dossier pédagogique sur l’abeille et la vie de la ruche

abeille apportant le nectar à la ruche
abeille apportant le nectar à la ruche

L’abeille plonge sa trompe à l’intérieur du pistil de la fleur et aspire le nectar. Elle le stocke ensuite dans son jabot (c’est une petite poche qui se trouve dans son estomac).

Au cours du butinage, les pattes de l’abeille se chargent du pollen produit par les étamines de la fleurs. Cela s’appelle faire des « pelotes ».

Une partie du pollen reste collé sur les pattes de l’abeille et il se dépose sur le pistil des autres fleurs qu’elle butine. Cela permet de féconder les fleurs, c’est la pollinisation.

Le reste du pollen servira à nourrir les jeunes abeilles. Les apiculteurs en récupèrent sur des cadres installés à l’intérieur des ruches.

Le nectar qui a été récolté est ramené à la ruche où il est ruminé par d’autres abeilles. Ainsi, il se mélange avec la salive et se transforme en miel. Ce miel est ensuite déposé dans les alvéoles de la ruche. Il servira à nourrir les larves.

abeille chargée de pollen
pelote

 

 

 

 

 

 

À découvrir : les plantes méliferes pour nourrir les abeilles

La super vision des abeilles

Elles ne voient pas le rouge, mais perçoivent les ultraviolets. C’est très utile pour butiner, ainsi l’abeille distingue le centre d’une fleur, là où sont les étamines, le pollen et le nectar, différemment du reste de la fleur, un peu comme une marque réfléchissante.

En plus de leurs deux yeux à facettes, elles sont équipées de trois ocelles ou yeux supplémentaires, qui leur permettent de distinguer la luminosité du ciel, donc le lever et le coucher du soleil, et même le gris des temps couverts.

l'abeille est équipée de trois ocelles

A découvrir cet article sur la vision de l’abeille

La vie de la ruche et des abeilles

Michel l’apiculteur nous raconte comment vivent les abeilles dans ses ruches au fil des saisons  de l’hivernage, à l’enfumage…

Fruit du travail d’une année dans les ruches, l’apiculteur procède à la récolte du miel quand la miellée est achevée.

Récolte du miel

1. Collecte des hausses

la collecte des hausses de la rucheDans un petit rucher, la collecte des hausses s’effectue cadre par cadre.

Après un enfumage discret, l’apiculteur enlève les cadres et les brosse pour ne pas emporter les abeilles. Il vérifie que les rayons sont bien operculés (fermées par une fine couche de cire).

Dans le cas contraire, le miel ne se conservera pas, il convient alors de reposer le cadre dans la ruche.

2. Désopercule Des rayons

À la miellerie, les rayons sont désoperculés à l’aide d’un grand couteau : il s’agit d’ôter la pellicule de cire qui ferme les alvéoles afin de permettre au miel de s’écouler.

3. Extraction du miel

 

Les cadres sont ensuite placés dans un extracteur qui, par force centrifuge, fait jaillir le miel hors des alvéoles sans abîmer les rayons. Ces derniers pourront ainsi être réinstallés ultérieurement dans la ruche.

4. Filtrage et maturation du miel

Le miel obtenu contient des impuretés (petits débris de cire ou de propolis, pattes ou ailes d’abeilles, boulettes de pollen). Pour les ôter, l’apiculteur filtre le miel avant de le placer dans un maturateur : c’est une cuve où le miel repose à température constante (entre 20 et 25°C).

5. Mise en pot

Au bout de quelques jours de maturation, les dernières impuretés sont remontées en surface.
Elles forment une écume que l’apiculteur retire avant de procéder à la mise en pot.

 

ôter la pellicule de cire qui ferme les alvéoles
Désoperculer la pellicule de cire qui ferme les alvéoles
Mettre le miel en pot
Mettre le miel en pot

 

 

 

 

 

 

 

Les abeilles sont précieuses. Pas seulement parce que nous aimons leur miel mais surtout parce qu’elles participent à la biodiversité en pollénisant les fleurs lors du butinage. Il est donc important de les protéger.

Apprend à les reconnaitre pour mieux les protéger

Thématiques

SVT et environnement

Ressources Pédagogiques

par niveau
Collège, Lycée Cycle 1 Cycle 2 Cycle 3
par matière
Sciences