Vous êtes ici : Accueil > Activité (ré)créatives > Conseils de jardinage > Le sol du jardin

Le sol du jardin

Conseils de jardinage

Lorsque l’on jardine pour la première fois, on est souvent perturbé par le langage utilisé par les jardiniers professionnels et les catalogues ou revues de jardinage. Ils utilisent un tas de termes techniques que le profane ne comprend pas. Nous tacherons d’y remédier en expliquant ici les termes techniques les plus courants qui concernent le sol du jardin.

Le sol au jardin

Le sol frais

Un sol frais est un sol qui garde l’humidité. Certaines plantes, par exemple les arums, ont besoin d’un sol frais pour bien pousser. Si la terre du jardin est trop sèche, il vaut mieux choisir des plantes qui supportent la sécheresse.

Le sol drainé

Au contraire du sol frais, le sol drainé ne garde pas l’humidité. Entre deux périodes de pluie, il s’assèche réellement. Le sol drainé est un réel avantage en hiver, car il empêche que les plantes sensibles à l’humidité, comme par exemple les dahlias, ne pourrissent.

Le sol riche

Le sol riche dont de nombreuses plantes (tomates, courgettes) ont besoin, est un sol qui contient beaucoup de nutriments. En général un apport de fumier ou de compost enrichit le sol. A défaut on peut également utiliser un engrais organique naturel tout prêt. Il est fabriqué à partir de matières premières végétale ou animale. Il faut bien lire le mode d’emploi et respecter les doses recommandées.
Évitez tous les engrais de synthèse car l’industrie chimique pollue déjà largement assez.

Le sol léger

Le sol léger par opposition au sol lourd contient du sable ce qui lui donne une structure aérée et légère. En général c’est également un sol drainé car le sable ne retient pas l’eau. Les plantes qui aiment les sols légers sont par exemple les carottes.

Le sol lourd

Le sol lourd est un sol argileux plus difficile à travailler. Les mottes de terre sont plus dures à casser. Cette terre devient vite collante lorsqu’il pleut ce qui la rend difficile à travailler.

Pour améliorer ou modifier la structure du sol on peut y rajouter des matières. Par exemple, pour rendre une terre argileuse plus légère on va y mélanger du sable.